nothing suits me like a suit (free)

Aller en bas 
Harriet Bishop
member - bronze status
avatar

In Town Since : 04/07/2018
Writings : 88
Real Face : lilie
Faceclaim : ellie bamber + morrigan
Alter Ego : X
Birthday : 29th february 1996 + 24 yo
Heart : desesperate
Job or Studies : firefighter
Neighborhood : pleasant lane
Last Purchases : flowers+soap+milk+new toothbrush




nothing suits me like a suit (free)
5th Juillet 2018, 16:41
            

Du linge en pagaille, dans toute ta piaule. Harriet, t'as beau vivre dans un bordel ambiant les trois quart de l'année, t'es comme tout le monde, t'as une limite. Limite apparement atteinte puisqu'il est vingt-heure, la nuit tombe délicatement sur Haven, et toi tu ramasses tout ce que tu trouves pour le jeter dans ce qui pourrait s'apparenter à un panier à linge - tu n'en es plus tout à fait sûre depuis que le chat de ta voisine s'est décidé à en faire de la charpie.
Ni plus ni moins, tu te glisses dans tes chaussons sans opérer aucun changement physique (short, t-shirt Star Wars et chaussettes dépareillées), embarque ton porte-monnaie au passage, un bouquin récemment emprunté à la bibliothèque traitant de Mythes et Légendes Celtiques, pour sortir en trombe du vieil appartement.
Te voilà dans la rue, et presque aussitôt à la laverie. (Seul) avantage de vivre sur Pleasant Lane, hein.

T'as jamais fait dans la subtilité; t'as oublié c'que c'était depuis qu't'as quitté les bancs de l'école et toute situation sociale trop compliquée pour toi.
Du coup, te voilà qui pose sans délicatesse tes affaires sur une table, fourre le tout dans une machine avec un grommellement, quelque chose s'apparentant à un "Fait chier, merde merde, merde !", qui, avec ton vilain accent écossais savamment cultivé, rend le tout très comique.
T'as l'air d'une furie, tandis que tu t'évertues à faire passer un pantalon de costume dans un tambour; sans succès.
Comme si c'était la seule chose que t'ai toujours voulu, bizarrement.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
      
Joana Bensons
member - bronze status
avatar

In Town Since : 04/07/2018
Writings : 110
Real Face : lafemme/valentine
Faceclaim : camille rowe-pourcheresse
Alter Ego : négatif
Birthday : 14 décembre, 28 ans
Heart : fiancée
Job or Studies : dessinatrice de bandes dessinées sarcastiques pour un journal local
Neighborhood : lurhs harbor


teo: la promesse infidèle.
jax: l’électricité.
harriet: la fille de la laverie.
flora: la douce inconnue.

Re: nothing suits me like a suit (free)
8th Juillet 2018, 09:15
            

    Teo travaille de nuit. Teo travaille de nuit, et en tailleur devant le tambour de la machine à laver, Joana regarde le linge inerte et les boutons qui s'illuminent. Elle est là, posée de tout son poids, cette immonde machine à la peau froide, qui semble la toiser de toute sa hauteur pour lui rappeler que non, elle ne fonctionnera pas. Et ça lui filerai presque envie de pleurer à Joana. L'idée d'avoir fait tout ça pour rien, d'avoir trier des couleurs alors qu'elle n'en a finalement pas grand chose à faire. Mais il fallait, pour une raison presque viscéral, qu'elle glisse tous les vêtements trouvés sur son passage dans le gouffre de la machine à laver. Elle ne fonctionne pas. Elle reste silencieuse. Alors Joana se lève, en trombe. Elle attrape à la volée à sac dans lequel elle glisse la totalité du linge qu'elle avait prévue de laver ce soir. Pas par habitude, Joana s'amuse rarement à ranger la maison le soir venu. Elle est suffisamment seule la journée pour le faire, parfois, au gré de ses envies volatiles. Mais ce soir il fallait, peut être la faute à ce drôle de bébé qui grandit dans son ventre sans pouvoir être vu. Lui aussi qui lui donne envie de pleurer devant la machine qui refuse de fonctionner. Parce que Teo n'est pas là pour l'aider. Alors le linge dans son sac, elle sort de la maison. La laverie n'est pas loin, ça lui prendra une heure, tout au plus. Elle marche sans se rappeler si elle a fermé la porte derrière elle. Mais peu importe. Ses doigts s'accrochent au sac en plastique. Elle doit laver ce foutu linge. Ce soir.
    Alors elle pousse la porte de la laverie sans faire attention au fait qu'elle n'y est pas seule. Allez savoir pourquoi, Joana elle est bien incapable de voir autre chose que ce tas de linge. Une obsession sans quoi elle ne pourrait passer une fin de soirée agréable. « Fait chier, merde merde, merde ! » Mais sa tête se redresse, et ses doigts se resserrent un peu plus contre son sac. Joana elle se retourne, juste le temps de voir percher dans un coin du lavoir ce drôle d'oiseau aux cheveux brûlants. Elle a une drôle de manière de parler, mais surtout une certaine dextérité quand elle s'obstine à glisser un pantalon dans le tambour qui semble déjà prêt à vomir des quantités de vêtements. Elle l'observe, juste un instant Joana, avant de venir s'agenouiller à son tour devant une machine dans laquelle elle s'applique à engouffrer son propre linge. Sale. « vous l'aimez pas ce pantalon ? » que Joana interroge en reportant finalement son attention sur la fille d'à côté. Parce qu'elle a l'air prête à lui faire la peau. Ses doigts a elle, ils referment le hublot de la machine. C'est fou comme parfois le centre du monde peut s'apparenter à un pas grand chose.

    (je me suis permise)
Revenir en haut Aller en bas
      
 
 Sujets similaires
-
» cheap suit serenaders video
» FREE RADIO - HEARTLAND COUNTRY - (Slide)
» FREE PARTY LE 29 AOUT PSKT/TRIBAL CIRCUS/KRS/D-PRA-V ///40KW
» Gil Scott-Heron : Free Will (1972)
» Pages perso FREE changement?


 :: 3/ Haven Bay, Maine :: Pleasant Lane-
Sauter vers: