bursting like the fourth of july (sif)

Aller en bas 
Samuel Warren
member - bronze status
avatar

In Town Since : 04/07/2018
Writings : 47
Real Face : lysa
Faceclaim : rami malek (little widling)
Alter Ego : nahid isham
Birthday : dix huit août, trente quatre ans et une nouvelle vie qui commence
Heart : célibataire
Job or Studies : ancien militaire maintenant contrôleur sur le port, rêve de musique une fois rentré chez lui
Neighborhood : pioneer moose, la terrasse qui ne donne sur rien d'autre qu'un cours d'eau au loin
Last Purchases : des cigarettes, un paquet de reese's, une pizza

we will rock you


sierrasifjax — toi ?


ϟ jax (turfwar)
♪ sapho, phenix, teo (musictherapy)

bursting like the fourth of july (sif)
5th Juillet 2018, 18:24
            

Bursting like the 4th of July
Les rires se mêlent aux bruits habituels du port. Tu passes tes journées ici, mais tu continues à entendre l'eau comme si tu la découvrais à chaque fois. Elles te manquent, les vagues déchaînées des hautes mers, et ça te brûle à chaque pas que de prendre la barre et d'aller faire un tour. Alors, plus que ton lieu de travail, deuxième refuge, le quatre juillet n'est qu'une excuse pour venir refouler les lieux.
Tu as troqué tes habituels vêtements douaniers contre un tee shirt et un jean, et ta fidèle Cort sur le dos, tu contournes la place principale et marche une cigarette aux lèvres. Un rapide regard en direction des rires et des cris t'arrache un sourire que tu amènes avec toi jusqu'à la pizzeria. Une boîte chaude sous le bras et tu t'installes à l'écart de tout ce monde, assis les pieds dans le vide - tes mains jouant avec les cordes de ta guitare, venant de temps à autre chercher un morceau de la quatre fromages. Tu es venu volontairement un peu avant l'heure du traditionnel feu d'artifice pour jouer ici. Personne ne te prête attention, tous assis en terrasse, venus en groupe, discutant de tout et de rien - mais pas du guitariste assis au loin sur la jetée.
Personne, que tu pensais - après quelques accords, une voix s'élève derrière toi, ayant visiblement reconnu ce que tu jouais. Après une légère pause, surpris, tu reprends ta chanson et fredonnes quelques phrases avec ton invité sans même lui jeter un œil. Une fois celle-ci terminée, tu étouffes un léger rire et tourne enfin la tête.
— Joyeux 4 juillet, que tu lances gaiement.


what doesn't kill me
better run
Revenir en haut Aller en bas
      
Sif Macdermott
member - bronze status
avatar

In Town Since : 05/07/2018
Writings : 68
Real Face : emi, spf
Faceclaim : zoey deutch ; ©ultraviolences
Alter Ego : no
Birthday : first of may, 24 y.o.
Heart : single lady, still mourning
Job or Studies : florist on the market
Last Purchases : coil of wire, fish, bandage, whisky


DEVIL IN THE DETAILS :
☾ macdermott : family matters
❂ john doe : new light
◑ lyo : guilty savior
※ elias : new neighboors

sam | next | next

Re: bursting like the fourth of july (sif)
6th Juillet 2018, 10:30
            

Elle avait hésité. Jusqu'au bout, elle avait envisagé difficilement une sortie pour l'occasion. Le premier quatre juillet ici, à Haven, sans lui, sans Rick. Elle avait hésité par crainte de penser à lui. Et puis, elle avait enfin but ce verre. Un whisky d'excellente qualité. La dernière qu'il avait acheté. Un lampée plus amère que corsée. Et elle était sortie. Comme ça. Elle qui avait refusé l'invitation de Lyo a se changer les idée, elle espérait ne pas le croiser. Autant pour éviter de se sentir coupable que pour éviter de ressasser. Revoir les vagues turbulentes, imaginer ce qu'il s'est passé. Imaginer le sauveteur échouer. Une première sortie. Il le fallait bien. Il était temps.
Dehors, comme à son habitude, toute la vie s'agitait. Elle marchait au ralentit. Tout le monde riait aux éclats, des verres remplis dans les mains. Elle rendait leur sourire à tous ceux qui la regardaient. Mais son coeur était encore ailleurs. Elle essayait pourtant. De se mêler. Mais même ses meilleurs clients et leur bienveillance ne l'intégrait pas dans cette ambiance festive. Elle l'avait toujours quelque part, dans un coin de son coeur. Un coin étroit, où il prenait trop de place au point d'en cogner les parois. Si un jour il en sortait, ce serait probablement en explosant. En face d'elle, un jeune souriant lui propose de boire. C'est le petit cousin du fils d'un client, apparemment. Un autre passager de la ville, venu profiter de la folie de ce quatre juillet dans une bourgade un peu arriérée. Il lui proposa de boire dans sa bouteille. Elle regarda le goulot, hésitante, avant de se lâcher. Elle empoigna la bouteille et but une gorgée sèche. C'était du rhum. Elle ne s'y attendait pas. Au moins, l'alcool réchauffait un peu son estomac. Le jeune homme rigola. Elle ne put plus. Plus se forcer, plus essayer de s'intégrer. Elle avait besoin d'un endroit tranquille. Un lieu de repos. Elle tourna les talon, bouteille bien ancrée dans sa paume. Elle ignora les interpellation du jeune homme pour se diriger plus loin, loin de la foule.
Elle entendit d'abord quelques notes différentes. Juste des envolées de musiques différentes. Curieuse, elle suivi les "sol" qu'elle captait un peu plus. Puis les "la", les "mi", les "mi mineurs". Un peu avancé sur la jetée, la forme d'un homme se dessina. Tout était plus calme ici, elle se sentait un peu plus calme, moins oppressée. Elle resta un instant à le regarder, cherchant le nom de cette chanson si familière. Feather, X Ambassador. Rick la fredonnait de temps à autres à la sortie du titre.
-- Feather, de X Ambassador ? Peu de gens connaissent.
Elle le laisse finir, loin de vouloir stopper son chant. C'est doux, ça lui rappelle le goût de l'amour. Le goût de lui, qui n'est plus. Elle fredonne même avec lui, avec sa voix déraillée, pas du tout accordée. Il ne semble même pas crisser sous les fausses notes qu'il lui arrive de laisser glisser. Quand finalement, le morceau se finit, elle s'approche un peu plus près.
-- Joyeux 4 juillet à vous aussi.
Elle esquisse un sourire bienveillant, mais timide.
-- Je peux ?
Demande-t-elle en pointant du doigt le sol abandonné à côté de lui.
-- J'ai du rhum ! ajoute-t-elle comme si c'était une excuse valable.
Revenir en haut Aller en bas
      
Samuel Warren
member - bronze status
avatar

In Town Since : 04/07/2018
Writings : 47
Real Face : lysa
Faceclaim : rami malek (little widling)
Alter Ego : nahid isham
Birthday : dix huit août, trente quatre ans et une nouvelle vie qui commence
Heart : célibataire
Job or Studies : ancien militaire maintenant contrôleur sur le port, rêve de musique une fois rentré chez lui
Neighborhood : pioneer moose, la terrasse qui ne donne sur rien d'autre qu'un cours d'eau au loin
Last Purchases : des cigarettes, un paquet de reese's, une pizza

we will rock you


sierrasifjax — toi ?


ϟ jax (turfwar)
♪ sapho, phenix, teo (musictherapy)

Re: bursting like the fourth of july (sif)
6th Juillet 2018, 19:33
            

Bursting like the 4th of July
— Feather, de X Ambassadors ? Peu de gens connaissent.
— Et c'est fort dommage.
Une jeune femme se dresse devant toi, l'air un peu gênée. Elle te glisse un timide joyeux quatre juillet avant de te demander si elle peut s'assoir à tes côtés. Tu acquiesces et te pousses légèrement comme réponse, bien qu'il ne manquait pas de place autour de toi, l'invitant à s'installer. Tu souffles du nez quand elle te présente sa bouteille, amusé
— Venez donc, toi et ta bouteille.
Tu lui souris gentiment avant de ranger ta guitare soigneusement dans sa housse et de la reposer à tes côtés. Tu places le reste de ta quatre fromages entre vous, l'autorisant implicitement à prendre une part. La fête et la tournure de la soirée t'ont égayé au possible, illuminant ton visage bien que tu n'aies que fait jouer de la guitare les pieds dans le vide. Mais tu ne demandais pas grand chose de plus.
— Tu comptais passer ton 4 juillet toute seule avec elle ? que tu lances en donnant un coup de tête vers le rhum. Sans te juger, bien sûr.
Tu souris et tu en profites pour allumer une énième cigarette, tendant le paquet un instant vers ton invité pour qu'elle puisse se servir si elle le désire.
— Sam. Enchanté. comme si le partage d'alcool et de cigarette représentait une poignée de mains échangée.
Tu rabats tes jambes et t'installe en tailleur, le regard partagé entre les dessins de fumée qui dansent devant toi et la foule au loin dont les voix s'élèvent par moment sans réelle raison perceptible de là où vous êtes, tout deux reclus dans ce lieu dont tu t'étonnes toujours de n'y voir personne ; spot tranquille au possible et qui propose une vue parfaite.


tu veux mon coeur toi à placer XA sans prévenir comme ça  Rolling Eyes


what doesn't kill me
better run
Revenir en haut Aller en bas
      
Sif Macdermott
member - bronze status
avatar

In Town Since : 05/07/2018
Writings : 68
Real Face : emi, spf
Faceclaim : zoey deutch ; ©ultraviolences
Alter Ego : no
Birthday : first of may, 24 y.o.
Heart : single lady, still mourning
Job or Studies : florist on the market
Last Purchases : coil of wire, fish, bandage, whisky


DEVIL IN THE DETAILS :
☾ macdermott : family matters
❂ john doe : new light
◑ lyo : guilty savior
※ elias : new neighboors

sam | next | next

Re: bursting like the fourth of july (sif)
7th Juillet 2018, 13:46
            

Tout était apaisant ici. Le reflux des vagues jusqu'aux embruns frais, allant même jusqu'au jeu de note de l'homme qu'elle venait de rejoindre. Lui même semblait nimbé de paix dans cette ambiance recluse dont le seul gargouillis des festivités au loin venait troubler le calme. Les éclats de rire étaient étouffés, devenant un simple écho rassurant que, quelque part, il y avait de la joie pour les coeurs moroses.
Sa demande accepté, il s'assit à côté du jeune homme sans hésitation. C'était donc ça, la sérénité. Elle retrouvait un sentiment comme chez elle, celui d'être exactement où elle devait être. Ni trop proche, ni trop loin de la vie, de la joie. Un entre deux d'affliction. Un juste milieu qui avait de quoi reposer. Elle pouvait apprécier une fête nationale.
Ou alors, c'était le rhum.
Mais dans ses souvenirs, il lui fallait plus qu'une ou deux gorgées.
Elle le regarda ranger sa guitare. Elle admirait toujours les musiciens et les miracle auditifs qu'ils pouvaient produire en quelques mouvements. Et comme un signe qu'elle devait être là, qu'elle était au bon endroit, il fallait qu'il ai joué cette chanson. Elle avait encore les notes en tête.
-- Je crois que je m'en sors mieux avec ma copine qu'avec les autres gens, expliqua-t-elle avec un petit rire ironique en regardant sa bouteille.
Très bien, Sif, continue comme ça il va te prendre pour une alcoolique et pour une associable bizarre, ajouta-t-elle intérieurement. Elle avait oublié ce que c'était de créer des liens, de rencontrer du monde. Rick était sa petite planète. Elle se sentait lune, gravitant autour. Ou bien Rick était son soleil, et elle était la lune. Mais au moins, ils avaient put briller ensemble un petit bout de temps.
Elle lui tendit la bouteille, tandis qu'elle acceptait une cigarette. Elle n'avait jamais fumé. D'autres diraient qu'elle n'avait pas profité de sa jeunesse, mais elle n'avait jamais ressentit de besoin. Là, elle ne se voyait pas autrement qu'avec une clope au bec. Ca ne devait pas être bien compliqué, après tout. Il suffisait d'aspirer non ?
Elle emprunta le briquer du désormais dénommé Samuel.
-- Sif. Enfin, Sifra, mais Sif, c'est bien, se présenta-t-elle à son tour en allumant sa cigarette.
Qu'elle faillit laisser tomber à la mer en crachant ses poumons. Bon, ce n'est pas juste respirer qu'il faut faire. Elle devint rouge et tenta une deuxième fois. Doucement. Calmement. Là, elle y es... -tait. De nouveau elle s'étouffa et toussa.
-- Ok, il est possible que ce soit ma première cigarette... reconnu-t-elle en se pinçant les lèvres un peu honteuse.


Revenir en haut Aller en bas
      
Samuel Warren
member - bronze status
avatar

In Town Since : 04/07/2018
Writings : 47
Real Face : lysa
Faceclaim : rami malek (little widling)
Alter Ego : nahid isham
Birthday : dix huit août, trente quatre ans et une nouvelle vie qui commence
Heart : célibataire
Job or Studies : ancien militaire maintenant contrôleur sur le port, rêve de musique une fois rentré chez lui
Neighborhood : pioneer moose, la terrasse qui ne donne sur rien d'autre qu'un cours d'eau au loin
Last Purchases : des cigarettes, un paquet de reese's, une pizza

we will rock you


sierrasifjax — toi ?


ϟ jax (turfwar)
♪ sapho, phenix, teo (musictherapy)

Re: bursting like the fourth of july (sif)
7th Juillet 2018, 22:45
            

Bursting like the 4th of July
— Je crois que je m'en sors mieux avec ma copine qu'avec les autres gens.
Elle rit doucement, comme si elle émettait là un constat. Ça te fait doucement rire aussi, et tu attrapes sa copine alors qu'elle te la tends.
— Il est vrai qu'elle n'a pas vraiment l'air contrariante.
Tu en prends quelques petites gorgées, pour ne pas abuser mais pour ne pas refuser non plus, et la repose à vos côtés pendant qu'elle se présente à son tour. S'ajoutent donc à ta soirée un peu de rhum et une jolie compagnie, bien qu'elle ai l'air un peu paumée. Elle semble un peu regretter ce qu'elle te dit, peut-être qu'elle ne s'en sort effectivement pas très bien avec les autres, mais tu n'en as pas grand chose à faire. T'aimerais lui dire que ça importe peu, qu'elle n'a qu'à apprécier la pizza, l'alcool et la cigarette, rien d'autre, mais tu te contentes de lui sourire à la place. Tu es dans un trop bon état d'esprit pour la juger ou pour être indélicat, peut-être heureusement pour elle. Tu n'es pas contre un moment agréable, tu repenses brièvement à la gamine que t'as trouvé prête à sauter dans l'eau il y a peu, te réjouissant de rebondir après ça sur un feu d'artifice en charmante compagnie. Mais ta charmante compagnie te sors de tes pensées, toussant fortement, t'arrachant même un petit sursaut. Tu la regardes alors - t'assures qu'elle va bien, et la vois s'étouffer une nouvelle fois.
— Ok, il est possible que ce soit ma première cigarette...
Tu la regardes un instant, mais elle t'arrache un sourire en coin alors qu'elle se pince les lèvres. La surprise laisse place à l'attendrissement. T'es quand même étonné qu'elle te dise ça, tu lui aurais bien demandé son âge mais tu trouves cela trop déplacé pour oser.
— Je ne voulais pas te forcer, je ne veux pas être responsable d'une nouvelle dépendance.
Tu lui adresses un clin d’œil, faisant écho à ses déclarations sur son ami le rhum, et pour éviter qu'elle ne soit encore plus gênée, enchaîne sans lui laisser le temps de répondre.
— Quand j'étais gamin et que j'ai essayé de fumer pour la première fois, tu lèves les yeux au ciel, repensant à quand vous fumiez en cachette, c'était le frère d'un copain qui jouait les professeurs. Il nous mettait une clope dans la bouche, on s'étouffait un coup, tu hausses les épaules, pour lui montrer que ne pas dompter la fumée de suite, c'est normal, et puis quand on avait prit une taff, il nous faisait croire que nos parents débarquaient. Du coup, on prenait une grande inspiration, pendant qu'on lâchait un han !, tu vois, tu mimes le geste, une main sur le torse, et ça te faisait comprendre le truc. En tout cas, moi, ça a bien marché.
Tu lui jettes un regard coupable en reprenant une autre cigarette. Effectivement, ça a trop bien marché, et t'a jamais essayé de la quitter, ta copine à toi. La nicotine te va trop bien. Tu en allumes alors une autre, et tu mimes le geste, aspirant un ho ! en te reculant légèrement, une main devant ta bouche, comme si tu avais vu un monstre dans l'eau. Tu reposes ton regard sur elle en soufflant du nez, te moquant un peu de toi-même.
— Je ne suis pas sûr que tu craignes encore tes parents à ce point, mais qu'importe, je pense que tu visualiseras pas mal comme ça.
Façon habile que de t'assurer qu'elle ne craigne plus ses parents - et qu'elle ne soit pas si jeune que ça, d'une pierre deux coups.
— Après, de manière plus classique, il faut juste que tu respires la fumée. Pas que tu l'avales ni que tu l'aspires, essaie de respirer normalement, tu vas forcément avoir un déclic. Détends-toi, ça devrait passer.
Tu lui souris, secouant la tête en reprenant une autre bouffée de fumée. T'as l'impression de trop parler, tu t'arrêtes ; te trouvant trop enthousiaste à cette idée que de faire fumer quelqu'un.


what doesn't kill me
better run
Revenir en haut Aller en bas
      
Sif Macdermott
member - bronze status
avatar

In Town Since : 05/07/2018
Writings : 68
Real Face : emi, spf
Faceclaim : zoey deutch ; ©ultraviolences
Alter Ego : no
Birthday : first of may, 24 y.o.
Heart : single lady, still mourning
Job or Studies : florist on the market
Last Purchases : coil of wire, fish, bandage, whisky


DEVIL IN THE DETAILS :
☾ macdermott : family matters
❂ john doe : new light
◑ lyo : guilty savior
※ elias : new neighboors

sam | next | next

Re: bursting like the fourth of july (sif)
8th Juillet 2018, 11:17
            

Elle ne peut s'empêcher de sourire Sif. Un peu cause de cette situation, un peu à cause de son nouvel ami d'un soir, un peu à cause de cette ambiance. Festivités et apaisement. Elle se disait de plus en plus qu'elle avait bien fait de sortir. Échapper un peu à la léthargie des abandonnés, des seuls et solitaires au coeur en miette. Elle ne regarde même pas Samuel, à vrai dire. Elle regarde l'horizon. Le loin. L'autre bout. L'autre rive. Elle aimerait la rejoindre mais elle a peur de nager.
Elle se tourna de nouveau vers ce compagnon impromptu. Dé-pinçant les lèvres, elle écouta ses recommandations. La pizza était alléchante, mais son inaptitude à être à l'aise face à l'inconnu la poussa à reprendre son rhum. Une grosse gorgée, suspendue à ses lèvres. Elle n'avait jamais fumé et Rick l'aurait probablement disputé de tenter pareille ineptie. Fumer. Mais quelle idée ! Elle douce et belle, et rayonnante, pourquoi désagréger un peu son corps ? Elle pourrait choisir de ne plus réessayer, de respecter la mémoire de celui qu'elle a tant aimé. Mais malgré l'instant reposant qu'elle vivait, elle gardait toujours ce petit maux au coeur. Comme un vent glacial à l'intérieur. Elle avait besoin de combler un trou. Un manque. Un vide sans fond. Elle avait un trou noir dans le coeur. Il aspirait tout.
-- Je ne suis pas sûr que tu craignes encore tes parents à ce point, mais qu'importe, je pense que tu visualiseras pas mal comme ça.
Ah! ces bons vieux parents. Au moins, elle n'avait plus à les craindre.
-- Non, je pense que j'arrive à l'âge où leur avis m'importe autant que de savoir si c'est Laurel ou Frawny.
Et une deuxième gorgée.
Elle regarde ce petit bout de cancer coincé entre ses doigts. Elle le regarde du coin de l'oeil, l'observer, comme attendant de voir ce qu'elle va faire. Doucement, elle retente l'expérience. Elle a bien écouté. Elle a fait attention à chaque mot qu'il a dit. Alors elle fait tout pareil. Elle essaie. Et elle ne crache pas. La fumée pénètre sa gorge, descend dans ses poumons pour les emplir puis, simplement, comme il lui a dit, elle respire, laissant échapper un nuage blanchit. Elle sourit, un peu triste. C'est pas désagréable. C'est même plutôt rigolo, cette sensation de raclement en gorge. Ça la distrait.
-- J'espère pour toi que tu ne fais plus ça maintenant. Craindre la venue de tes parents à chaque clope, dit-elle en rigolant. Et sinon, dis-moi monsieur le musicien. Pourquoi être ici, un peu isolé alors que tu pourrais jouer au milieu de la foule et te créée un réseau de groupies ?
Elle sait sa question un peu intrusive, mais elle n'a pas appris à être classique Sif. Elle n'était déjà pas très bien intégrée à Amsterdam. Elle avait tendance à faire l'inverse de ce qu'on attendait elle. C'est aussi pour ça qu'elle a pu partir aussi facilement. Venir ici aussi légère et enthousiaste. Mais elle ne se rappelait pas avoir eue de réel ami à elle, ici. Ca, c'était Rick. Le sociable. Le grand. Le bon.


Revenir en haut Aller en bas
      
Contenu sponsorisé



Re: bursting like the fourth of july (sif)
            

Revenir en haut Aller en bas
      
 
 Sujets similaires
-
» Soft Machine - Fourth
» July <3
» The dernier STATUS QUO: In Search Of The Fourth Chord
» July (1968)
» Calvin Russell


 :: 3/ Haven Bay, Maine :: Luhrs Harbor-
Sauter vers: